Abbassides

Dynastie arabe fondée en Asie vers 750 par Aboul-Abbas-Assaffah, arrière-petit-fils d’Abbas, oncle de Mahomet, elle remplaça la dynastie des Ommiades. Son siège fut d’abord à Koufa, puis à Bagdad. Sous cette puissante dynastie, les Arabes joignirent à la gloire des armes l’éclat des sciences et des lettres. (V. Al-Manzor, Harotjn-al-Raschip, Al-Mamoun.) Le déclin de cette dynastie date de la formation de nombreuses dynasties qui se déclarèrent indépendantes, et de l’introduction de soldats turcs dans les armées, dès 833. La volonté des khalifes ne disposait plus de l’empire, surtout depuis que l’un d’eux, Ràdhi-Billah, eut créé la charge d’Emir alomra (chef des chefs), 934. Enfin Houlagou, petit-fils de Gengis-Ivhan, s’empara de Bagdad en 1258, et mit fin à la dynastie des Abbassides. Réfugiés en Egypte, et placés sous la protection des sultans mamelouks, les Abbassides portèrent encore le vain titre de khalifes. On compte 37 khalifes de cette famille. Le dernier, Motawakkel, abdiqua en faveur du sultan des Turcs Sélim I  en 1517, et mourut en 1538.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*