ABD-EL-KADER

ABD-EL-KADER , célèbre chef religieux et militaire des Arabes d’Algérie, né vers 1807 près de Mascara, mort en 1883.

Son père, le marabout Sidi-Maheddin, le présenta en 1832 aux musulmans de Mascara comme un libérateur envoyé par Dieu pour chasser les Français. Il échoua dans une attaque contre la ville d’Oran, mais obtint du général Desmichels un traité qui le reconnaissait comme émir et lui livrait le monopole du commerce dans la province d’Oran. Une victoire remportée près de la Macta sur le général Trézel, en 1835, vint encore accroître l’influence d’Abd-el-Kader, et l’expédition du maréchal Clausel n’eut d’autre résultat que l’occupation temporaire et la destruction de Mascara. Le traité de la Tafna, 1837, était encore plus avantageux pour l’émir que le traité Desmichels. Tandis qu’il négociait avec le gouverneur et envoyait même un plénipotentiaire à Paris, il préparait tout pour un soulèvement général, qui éclata en 1839, et qui faillit entraîner la ruine de la domination française en Algérie. Le maréchal Bugeaud réussit pourtant, par une vigoureuse poursuite et des razzias multipliées, à détacher de lui la plupart des tribus. Le duc d’Aumale lui enleva sa smala, mai 1843, et il dut se réfugier au Maroc. La bataille del’Isly, 1844, ne l’en fit pas sortir. Il se maintint trois ans dans ce pays, malgré l’empereur Abd-er-Rhaman , rentra en Algérie en 1817mais, n’espérant plus échapper aux Français, qui gardaient les passages, il demanda l’aman et vint faire sa soumission à Sidi-Brahim entre les mains du général de Lamoricière, 24 janvier 1848. Bien qu’il eût demandé à être envoyé à Saint-Jean-d’Acre ou à Alexandrie, le gouvernement français l’interna à Toulon, à Pau, à Amboise. En 1853, Napoléon III lui rendit la liberté et il alla se fixer à Brousse, puis à Damas, où il sauva un grand nombre de chrétiens, lors des massacres de Svrie, en 1860. En 1867, il fit un voyage à Paris et fut accueilli comme un ami de la France, pour laquelle il a témoigné jusqu’à sa mort une vive sympathie et un attachement sincère.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*