Boyle Robert

Robert Boyle
Peinture représentant Robert Boyle
Robert Boyle
Peinture représentant Robert Boyle

BOYLE Robert, savant physicien et chimiste, né à Lismore en Irlande en 1626, mort en 1691.

Tenant de sa famille une grande fortune, il put s’occuper en toute liberté d’expériences physiques et chimiques. Il fonda la Société des Invincibles, noyau de la Société royale constituée sous Charles II. On lui doit des perfectionnements à la machine pneumatique, la définition nette des mélanges et des combinaisons, la connaissance exacte de l’absorption de l’air dans les calcinations et les combustions, et de l’augmentation du poids des oxydes métalliques. Il eut la notion claire, quoique imparfaite, de l’acide carbonique et de l’hydrogène carboné. Avide de tout ce qui intéressait la science, il arracha à des charlatans ambulants les secrets du phosphore et du quinquina. On a donné le nom de liqueur fumante de Boyle au sulfhydrate monosulfuré d’ammoniaque hydraté.

Aussi pieux que savant, Boyle apprit les langues orientales et grecque pour lire la Bible dans les textes originaux, il la fit traduire et imprimer à ses frais en dialecte irlandais et gallois, il seconda les établissements des missionnaires aux Indes. Il fonda des cours publics où l’on enseignait les preuves du christianisme, et c’est ainsi que l’on eut les beaux discours de Clarke sur l’existence de Dieu. Ses œuvres ont été publiées à Londres, 1744.

Source: Dictionnaire général de biographie et d’histoire, de mythologie, de géographie ancienne et moderne comparée par Louis Charles Dezobry

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*